Affaire Benalla : Macron avoue être responsable…

actualité en dessins,jm,#lol,alexandre Benalla,affaire Benalla,benallagate,violences du 1er mai,le château,macron avoue,macron responsable,actualité,caricatures,dessins d’actualité,dessins de presse,dessins satiriques,dessins humoristiques,humour

Dans l’affaire Benalla Emmanuel Macron a confessé, devant son gouvernement et des députés de la majorité, être « responsable »

« S’ils veulent un responsable, il est devant vous, qu’ils viennent le chercher ». Emmanuel Macron sera-t-il « inquiété » suite à l’affaire Benalla ? … Toute la Ve République est construite sur l’idée que le président de la République n’est pas une autorité comme les autres, qu’il est censé être au-dessus des autres pouvoirs, sauf peut-être du Conseil constitutionnel, et encore

 

Affaire Benalla : Alexandre Benalla en examen

actualité en dessins,jm,#lol,alexandre Benalla,affaire Benalla,benallagate,violences du 1er mai,le château,Vincent Crase,benalla en examen,actualité,caricatures,dessins d’actualité,dessins de presse,dessins satiriques,dessins humoristiques,humour

Accusé notamment d’avoir frappé des manifestants le 1er mai dernier à Paris, Alexandre Benalla est en examen

Dans l’affaire Benalla, Alexandre Benalla a été mis en examen, ce dimanche 22 juillet, accusé pour « violences en réunion », « immixtion dans l’exercice d’une fonction publique », « port public et sans droit d’insignes réglementés », « recel de détournement d’images issues de la vidéo protection » et « recel de violation du secret professionnel »… rien que ça…

 

Affaire Benalla : Macron reconnaît des « dysfonctionnements »…

actualité en dessins,jm,#lol,alexandre Benalla,affaire Benalla,benallagate,violences du 1er mai,le château,Vincent Crase,actualité,caricatures,dessins d’actualité,dessins de presse,dessins satiriques,dessins humoristiques,humour

Emmanuel Macron a reconnu qu’il y a eu des « dysfonctionnements » dans l’affaire Benalla…

Le président de la République Emmanuel Macron a constaté lors d’une réunion avec ses collaborateurs à l’Elysée que l’affaire Benalla a mis au jour des « dysfonctionnements évidents » dans l’équipe élyséenne. Alors qu’il semblerait qu’il existe au « château » des hommes de main au statut flou (Alexandre Benalla, mais aussi son copain Vincent Crase…), chargés d’opaques sinon basses besognes