Le phénomène végan | L'ACTUALITÉ EN DESSINS

Le phénomène végan

actualité en dessins,jm,#lol,végans,antispécistes,cause animale,actualité,caricatures,dessins d’actualité,dessins de presse,dessins satiriques,dessins humoristiques,humour

La tendance « végan » séduit de plus en plus de monde…

Les végans ne consomment ni viandes, ni poissons, ni produits laitiers, ni œufs et ne portent ni cuir ni laine. Au coeur du mouvement il y a des radicaux, les « antispécistes » – des militants qui ont marqué au fer rouge le nom de leur association sur leurs corps. Pour eux, la vie d’un animal équivaut à celle d’un homme

 

Previous Post
Leave a comment

3 Comments

  1. Photo73

     /  04/11/2018

    Si, de la viande fabriquée, celle de l’industrie qui y travaille, les végans, c’est issu de quoi ? Poussés par qui ?
    Ça serait triste les campagnes vides d’animaux. Aucun intérêt à en élever. A part pour remplacer le chauffage central, comme dans le passé, étable dans la maison.
    Les extrémistes de tout bord agissent par conviction ultime, végans, djihadistes, autres. Il faut imposer leurs vues à toute la planète, pour leur « bien ».
    Loup y-es-tu ? Miam, des humains bien dodus. Ça vaut bien deux moutons, ou une demi-vache, disparus de la surface de la planète, faut bien manger, que diable…

    Répondre
    • Réac' un jour, réac' toujours ?

       /  04/11/2018

      Pov’ de toi…

      Seras-tu capable un jour de te demander POURQUOI l’élevage…

      Quand ?

      Non laisse, tes ‘ réactions ‘ et amalgames démontrent juste que tu n’es plus capable de grand chose, si tant-est-ce que tu en fut capable un jour…

      Comment ça ?
      Tes ‘ raisonnements ‘ sont les mêmes que pour l’énergie.
      Les mêmes que… pour tout le reste…

      Fais gaffe, si tu continues à déliter ainsi, tu vas finir au Rassemblement-Nationazeleux…

      Bah si…

      Répondre
  2. Tout être qui dispose d'un système nerveux central...

     /  04/11/2018

    La réelle prochaine évolution vers cette Humanité dont nous nous revendiquons ?

    Quant on voit qu’un ‘ homme ‘ est capable de dépecer vif des animaux d’élevages dans un abattoir bio ET  » coopératif « , on peut se demander si leur combat n’est pas voué à l’oubli.

    Est-ce que nos organismes ont besoin de protéines animales ?
    Attendez, je reformule :
    Est-il possible de remplacer les apports nutritionnels provenant des animaux par de la culture de fruits, légumes et céréales pouvant les remplacer ?

    La réponse est oui
    Et cette réponse a été donnée scientifiquement depuis plus de 30 ans maintenant.

    Sans même parler d’anti-spécisme.
    Est-ce que les animaux sont spécistes entre eux ?
    Ils n’ont pas conscience de l’ Être.

    J’ai peur que leur combat soit voué à disparaître dans la course au productivisme de l’industrie de l’élevage, du moins jusqu’à ce que les ressources disponibles diminuent au point de ne plus pouvoir fournir de ‘ viande ‘, même aux plus nantis.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.