Du travail ?, pour Macron il suffit de « traverser la rue » pour en trouver… | L'ACTUALITÉ EN DESSINS

Du travail ?, pour Macron il suffit de « traverser la rue » pour en trouver…

actualité en dessins,jm,#lol,chômage,emploi,pôle emploi,chômeurs,marché du travail,actualité,caricatures,dessins d’actualité,dessins de presse,dessins satiriques,dessins humoristiques,humour

Du travail ?, pour Macron il suffit de « traverser la rue » pour en trouver…

« Si vous êtes prêt et motivé, dans l’hôtellerie, la restauration ou le bâtiment, il n’y a pas un endroit où je vais où ils ne me disent pas qu’ils cherchent des gens. Pas un !… Honnêtement, hôtels, cafés, restaurants… du travail,  je traverse la rue, je vous en trouve ». A entendre Emmanuel Macron, on peut donc penser que sa conviction profonde est qu’une partie des chômeurs le sont parce qu’ils ne veulent pas réellement travailler

 

Leave a comment

4 Comments

  1. Photo73

     /  17/09/2018

    Voire balayeur. Ils œuvrent dans les rues, les balayeurs, et on a besoin, c’est très utile ! Pour ça que j’ai acheté un aspirateur, mon balai, quand je monte dessus, il ne s’envole pas, il a un défaut ?
    L’ennui est que les restaurateurs ont plutôt besoin de cuisiniers, voire quelqu’un capable de réchauffer les trucs tout prêts(emballés sous vide). Comme Les Restaus du Coeur, ils ont besoin de comptables bénévoles, acheteurs, gestionnaires de stocks, … sachant que des bras pour distribuer c’est aisé à trouver.
    Pour ceux ayant une qualification sans demande (horticulture par ex), PoleEmploi est efficace ? Ou trop sélectif (que les chômeurs après 3 ans sans rien) ?

    Répondre
    • Complètement largué, le foto73...

       /  17/09/2018

      Nan nan…
      T’as toujours pas compris…

      Dans notre modèle économique de mise en concurrence ou il ne reste plus que les acquis et biens sociaux comme variables d’ajustement, les moins-disants sont les plus rentables…

      Ah voilà…
      Voilà qui est enfin bien raisonné.

      Les bénévoles…
      Bientôt les mêmes stages que dans les boites de prod et autres enflures ( non-payés… ) pour les restaurants bars et entreprises de BTP…

      Tu sais pourquoi il n’y a pas de ‘ problème ‘ à avoir des stagiaires aux 37,5h dans certains secteurs d’activités ?

      Parce qu’ils n’ont aucune représentation syndicale…
      Autrement dit, ils sont tous isolés les uns des autres…
      Et les ‘ employeurs ‘ de ces secteurs ne le savent que trop…

      Les restaurateurs ont besoin de cuisiniers ?
      Pas trop non…
      Ils ont besoin de loufiats…
      De préparateurs, pas de ‘ cuisiniers ‘.
      Parce que cette profession-là est encore assez bien défendue…
      Un bon cuisinier va diriger une douzaine d’ouvriers au SMIC, à mi-temps.
      Ce ne sont pas tant les cuisiniers, qu’ils recherchent…
      Mais des OS de la plonge.
      Et faut pas avoir peur des brûlures au second degré tous les jours.

      Les serveurs ?
      Tu n’as pas su le projet ?
      Mais si, tu sais…
      Tu vas feindre que non, mais tu sais parfaitement…
      Le métier de serveur ne sera plus salarié DU TOUT.
      Oui, comme aux states.
      Tout au ‘ service ‘.
      Toujours cette mise en concurrence et ce moins-disant social…

      Et ils vont y arriver, puisque les andouilles ne vont pas les empêcher de le faire…

      Ah mais en réalité, tu ne sais pas grand chose à pas grand chose…
      Les resto du coeur sont obligés de passer par des cabinets comptables externes.
      Ils n’ont même pas le choix.
      Les acheteurs sont très faciles à trouver.
      Ils en ont même plus qu’il ne leur en faut.

      Les ‘ bras ‘ sont faciles à trouver ?
      Bah non…
      Au contraire, même…

      Parce que les ‘ bras ‘ volontaires pour aller se cailler les meules à l’heure des ‘ distractions ‘ télévisuelles pour servir ceux que l’on ne veut surtout pas devenir, c’est un sacré défi…

      Tiens, ça, ça pourrait t’amener à revoir ta façon de penser…
      Voire même d’être…
      Une semaine aux Resto Du Coeur, pas plusse.

      Polemploi ?
      Comment veux-tu qu’un ‘ conseiller ‘ puisse chercher quoi que ce soit, lorsqu’il a 500 chômeurs à gérer chaque mois ?

      T’es vraiment complètement largué, mon pov’ poto…

      Répondre
  2. Vite une sixième populaire

     /  17/09/2018

    Mais c’est le seul et unique MANTRA des employeurs.
    Tenter de faire croire que le pécore est une feignasse qui ne veut pas travailler.
    Alors que le problème se situe dans la paie…
    Si vous voulez comparer les salaires dans l’hôtellerie, la restauration et le bâtiment avec les autres professions, vous allez très vite comprendre.

    Quand mon beauf ( mon c.. d’beauf ( clin d’oeil à un certain humoriste… )) me dit que si il est licencié un jour, il ira travailler de nuit dans une usine surgelée pour le SMIC sans rechigner, alors que tout le monde sait très bien qu’il n’aura jamais à le faire… Il est expert comptable et actionnaire du cabinet dans lequel il est salarié…

    L’analogie avec le ni-ni-de-roitschild ?
    Bin faites-le vous-même…
    Pas compliqué, tout de même…

    La conviction profonde du ni-ni-de-roitschild EST que les salaires Français sont trop élevés…
    Il l’a déclaré, rien à inventer…
    Ce c.. de libéral de m…. est incapable de comprendre que la variable d’ajustement des bénéfices que sont les salaires n’est pas compressible indéfiniment…

    Que à un moment, dans l’ouroboros financier, dont il n’est qu’un des larbins serviles, qui détruit l’économie réelle au profit d’une infime minorité, il va y avoir la même ‘ rupture ‘ que celles qui se sont déjà produite par 5 fois tout au long de l’ Histoire moderne.

    Le plus grave ?
    Je ne sais pas…
    J’hésite…
    J’hésite entre le fait qu’il ne soit pas scient de l’ Histoire concernant l’économie, ce qui serait ballot pour un président de la république, mais pas inédit non plus… ( autrement dit qu’il soit juste un c.. ignare… )
    Ou alors…
    Il sait parfaitement tout cela, comment et pourquoi, MAIS est un larbin servile volontaire, en échange de son piquet et de sa corde…

    Sachant quel est son parcours, je penche pour le larbin servile s’imaginant un jour faire partie de ceux qu’il sert, alors qu’il ne sera jamais l’un d’eux…

    Vivement une 6 ème république populaire, pdbdm !

    Répondre
  3. la mise en concurrence EST l'outil de massacre des biens et acquis sociaux...

     /  17/09/2018

    Tout est dit dans ta bulle.

    Nous sommes passé du sur-emploi sous-qualifié au sous-emploi sur-qualifié.
    ( C.F. les conférences gesticulées d’un certain Franck et de ses camarades, horriblement instructives… )

    Comment ont-ils fait ça ?
    Très simple.
    Ils n’ont pas partagé les bénéfices des gains de productivité depuis les années 40. ( alors que le PIB à plus que quadruplé sans que la population ait triplé… )
    Ils ont en même temps mis les salariés en concurrence.

    Instituant de faits très exactement la même ‘ technique ‘ que celle employée pour créer la rareté dans la consommation.
    Mais sans que les salaires augmentent, eux.
    Tout au contraire.

    Bah si.

    C’est étrange comme il n’y a aucune des habituelles chèvres libérales avec lesquelles je croise ailleurs, pour tenter de digresser tous azimuts…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.