Stop aux pesticides ! | L'ACTUALITÉ EN DESSINS

Stop aux pesticides !

actualité en dessins,jm,#lol,pesticides,stop aux pesticides,Nous voulons des coquelicots,Nicolino,Veillerette,écologie,actualité,caricatures,dessins d’actualité,dessins de presse,dessins satiriques,dessins humoristiques,humour

Et si on en interdisait enfin les pesticides, ces substances chimiques aux effets dévastateurs pour notre environnement et notre santé ?

Dans un livre-manifeste, « Nous voulons des coquelicots », les auteurs Nicolino et Veillerette invitent les français à dire stop aux pesticides. « On sait que ces pesticides sont nocifs depuis 1962, mais en dépit de ce savoir, rien n’a changé ». L’utilisation des pesticides, entre 2007 et 2017, n’a pas baissé de 50% comme il en était question lors du Grenelle de l’environnement. Elle a au contraire augmenté d’environ 20% !…

 

Leave a comment

5 Comments

  1. Ouroboros

     /  11/09/2018

    Le problème est que interdire les pesticides ne va pas seulement faire les faillites des bayer-monsanto-basf-sumitomo and Co…
    Les financiers derrière seront aussi ‘ touchés ‘.

    Quel le mantra LÉGITIME des agriculteurs ?

    SI on produit moins, on est pas RENTABLES.

    Et si ils ne sont pas rentables, ‘ ON ‘ ne leur prête pas…

    Vous allez certainement avoir des difficultés à concevoir ce qui suit, et pourtant…

    L’amas capitalistique boursier, financier et actionnarial représente plus de 7 fois le PIB mondial.
    Sans dévalorisation de cet amas qui impose SES besoins de rentabilité préemptées sur l’économie réelle, celle qui produit les richesses, il n’y a d’autre issue que toujours plus de prédation financière perpétrée sur l’économie réelle, la masse capitalistique grossissant toujours plus de ses besoins de rentabilité et exigeant donc toujours plus, chaque année.

    Ils appellent cela la  » croissance « , et ne vous disent surtout pas que cette croissance est intégralement absorbée par la financiarisation, et que cette financiarisation dépèce en plus l’économie réelle.

    Le pire est que ce n’est pas la première fois que ce cercle ouroboresque se produit.

    Alors pourquoi ne faisons-nous rien pour changer ce système économique qui n’a jamais pu être que défaillant ?

    Répondre
  2. Photo73

     /  11/09/2018

    STOP !
    Bon, maintenant, c’est quoi qui remplace ?
    Les cultures seront dévorées, bon pour les bestioles (vont devenir obèses ?).
    Peut-être adopter les pesticides bio ?
    Stop aux produits pétroliers ! C’est comment qu’on se déplace ? Ben, débrouillez vous !
    (le plan écophyto de réduction a pas bien fonctionné, y a eu hausse, comme quoi … Parait qu’on a produit plus d’où cette hausse, mais une hausse de baisse pourrait se voir, là, pas, donc bien une hausse de hausse).

    Répondre
    • Agriculte raisonnée contre productivisme rentier

       /  11/09/2018

      S T O P !

      Pôv’ petit lobbyiste de la macronie…

      Les cultures ne sont pas ‘ dévorées ‘, là où elles ne sont pas ‘ produites ‘ à grand renfort de pesticides ET d’engrais sur des semences OGM STÉRILES vendues par bayer-monsanto…

      Elles sont moins ‘ rentables ‘, oui…

      Les pesticides ‘ bio ‘ ?
      Pathétique…

      La fin des produits pétroliers ?
      Mais O U I
      Tu peux feindre aussi longtemps que tu voudras que TU ne vois pas de solution à court terme, cela ne fait que pas loin d’un siècle maintenant que les politiques publiques PRIVILÉGIENT des énergies meurtrières alors qu’il existe en quantité abondante une énergie facile à produire, qui se recycle d’elle-même lorsque ‘ brûlée ‘

      Cette énergie est l’hydrogène, pov’ bouffon de poto73…

      Non non, il a bien eu ‘ baisse ‘ de consommation à l’hectare cultivé…
      Mais ce n’est même pas une chiure de mouche à l’échelle de ce qui est produit, vendu et qui pollue les terres cultivées…

      Tiens, prends une bonne grosse merde d’éléphant bien nourri, et pose à côté la chiure de mouche, tu auras à peu près la proportion de la ‘ réduction ‘ d’utilisation des produits ‘ phyto-sanitaires ‘ ( novlangue de salopards…

      Répondre
      • Maxim

         /  12/09/2018

        Sulfate de cuivre. Pesticide du bio. Bien plus dangereux que le glyphosate pour la santé et les sols. Mais bon si vous préférez le poison

        Répondre
        • planification vs productivisme

           /  13/09/2018

          Exact
          Mais ce n’est même pas tant la composition d’un pesticide qui pose problème.
          C’est l’utilisation elle-même de pesticide, qui pose problème.
          Parce que la bouillie bordelaise EST un pesticide.
          Que madame michu l’utilise pour ‘ protéger ‘ son potager est une pollution.
          Elle ne l’utilise pas aussi souvent que cela ?
          Oui.

          À l’instar de la somme de quelques individualités se démenant pour s’arroger les richesses que vous créez ( et qui réussissent toujours plusse à le faire… ), la somme des pollutions ‘ phyto-sanitaires ‘ de tous les particuliers est une méga-pollution.

          Et invoquer le ‘ prétexte ‘ de devoir produire plus pour pouvoir nourrir la planète est juste un giga foutage deggle.

          40% de ce que l’industrie produit part à la poubelle.

          Mais il est vrai que ces 40% ont été achetés, alors…

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.