Réforme SNCF : le gouvernement passera par des ordonnances | L'ACTUALITÉ EN DESSINS

Réforme SNCF : le gouvernement passera par des ordonnances

actualité en dessins,jm,#lol,edouard philippe,réforme de la sncf,sncf,recours aux ordonnances,syndicats des cheminots,cgt,unsa,sud-rail,cfdt,manifestation nationale,actualité,caricatures,dessins d’actualité,dessins de presse,dessins satiriques,dessins humoristiques,humour

Dans la réforme de la SNCF le gouvernement aura recours aux ordonnances

Pour engager la réforme de la SNCF, le gouvernement passera par des ordonnances. « Cela permettra de mener une large concertation », a souligné Edouard Philippe, ajoutant que cette méthode ne confisque pas le débat ». Les syndicats avaient menacé d’employer la manière forte en cas de recours aux ordonnances.…

 

Leave a comment

7 Comments

  1. osef

     /  26/02/2018

    Et alors les ‘ médias ‘ qui nous rebattent les oreilles avec un amalgame sans nom…
    Comme si les ‘ ordonnances ‘ étaient équivalentes au 49.3
    N O N
    Le 49.3 est un dispositif qui n’a rien à voir avec les ‘ ordonnances ‘.
    Le 49.3 est un dispositif qui peut être ‘ contré ‘ par une motion de censure.
    Le fait que la ‘ majorité ‘ présidentielle est telle qu’aucune motion de censure n’a de chance d’aboutir ne change RIEN aux FAITS que les ‘ ordonnances ‘ n’ont rien à voir avec le 49.3.

    Les ordonnances de ce gouvernement sont comme celles du toubib.
    DÉJÀ d’autorité.
    Avant même d’être écrites.

    Et rien ne peut s’y opposer.
    Le ‘ bloc ‘ de feuilles est déjà reconnus comme ‘ légal ‘, comme le bloc d’ordonnances du toubib est LA vérité médicamenteuse.

    Le 49.3 ?
    Mais il est lol, le ni-ni-de-roitschild, quand on évoque le ‘ 49.3 ‘…
    Il a beaucoup mieux.

    Il a son bloc d’ordonnances.

    Le plus impressionnant reste bien qu’il gouverne comme un président du conseil sous la 4 ème, MAIS avec les pouvoirs de président de la 5 ème…

    Le pire des 2 régimes de gouvernance.

    Répondre
  2. Photo73

     /  26/02/2018

    Ordonnance, c’est un truc de médecins, je crois. Un malade se guérit avec des ordonnances (et parfois d’amères potions, si besoin, voire des quasi-poisons utilisés en oncologie quand le cancer est présent, à condition de l’avoir bien identifié (thérapie ciblée, avancée française, pionniers dans cette méthodologie)).

    Répondre
    • osef

       /  27/02/2018

      C’est ça, poto73, continue à faire la retape pour un libéralisme dont tu feins d’ignore toutes les conséquences…

      Si au moins ça avait marché une seule fois dans l’ Histoire.

      Regarde l’ Angleterre après 25 ans de libéralisation du rail…
      Ils sont obligés de re-nationaliser, tellement c’est une MERDE sans nom, le ‘ libéralisme ‘ des transports ferroviaires.

      Regarde l’ Allemagne…
      Après la ‘ mise en concurrence ‘, l’état est OBLIGÉ de gaver les entreprises privées de plus de 9 milliards par an pour qu’ils  » n’assurent  » que la moitié de ce que faisait le service public pour moitié moins cher…

      Mais tu restes bedeau-libéral…

      Et tu en fais la promotion à peine déguisée.

      Pauvre de toi.

      Répondre
      • Photo73

         /  27/02/2018

        En GB ils ont donné des tronçons à des opérateurs différents, folie Tatchérienne, une chance de ne pas avoir écarté les rails chacun à sa façon. 🙂
        Je ne circule pas en train, trop cher, et pour aller en Suède avec le camping et matériel photo, ai pas trouvé comment faire porter la voiture sur les trains.
        Un ennui de la SNCF mais ça a été prévu comme ça et on ne peut améliorer les choses, ce sont les motrices diesel, la moitié du réseau n’est pas électrifié et le sera jamais. Quand on parle de SNCF écolo, non, très erroné.

        Répondre
  3. Bob

     /  26/02/2018

    Souvenez vous, citoyens, qu’en 1789 vous avez dit NON a cette royauté qui continue, qu’attendez vous pour dire NON a celui qui a été élu avec 22% des électeurs

    Répondre
    • osef

       /  27/02/2018

      Oué enfin, en 1789, quand ils ont coupé des têtes, ils ont surtout accepté que le transferts des outils et moyens de productions passe des nobliaux aux bavourges…

      Après, tu as 1958.
      Constitution écrite par un affidé d’oligarque et un politicard de carrière.
      Du coup, forcément…

      Et puis si tu veux un autre exemple plus ‘ parlant ‘, prends 2005.
      Référendum ‘ consultatif ‘, qu’ils nous ont craché à laggle, ces fumiers, en 2008…
      Si si, lors du  » congrès de Versailles  »
      La ‘ gôôôche ‘ s’est ‘ abstenu ‘ de veauter contre l’adoption de la traîtrise de Lisbonne ( aka MES/TSCG ) laissant le  » champ libre  » à la ‘ droââââte ‘ pour nous endetter auprès d’une BCE qui refourgue NOTRE endettement à des banques privées qui font la culbute sur le dos de l’économie réelle.

      Répondre
  4. VERON Philipe

     /  13/03/2018

    Contrairement aux déclarations du premier ministre, la concertation est pipée d’avance et ne peut être confisquée, dévoyée, ni prise en otage par les syndicats; Pour preuve avant même d’avoir reçu Philippe MARTINEZ, il est déjà prévu que la ministre des transports présente, et ce dès le 14/03, le projet de loi autorisant le gouvernement à légiférer par ordonnances. En moins de 24 heures pour étudier un document de contre proposition : ils ont vraiment balaise à ce gouvernement…..! D’ailleurs Mr Pépy doit déjà également présenté le menu thématique de la réorganisation de la SNCF, à peine 3 ans après la création du Groupe Public Ferroviaire SNCF (3 EPICS, chef d’oeuvre de Cuvillers). Toute cela pour favoriser, à n’importe quel prix l’introduction de la concurrence non obligatoire, contrairement aux déclarations péremptoires de nombre de commentateurs puisque la réforme de 2016 était présentée comme  » euro-compatible  » avec le règlement européen OSP et la directive  » 4 ème paquet ferroviaire « . Le gouvernement défend une position dogmatique libérale qui n’a pas démontrée l’efficacité dans quasi totalité des pays européens. Les statistiques officielles montrent ö combien le recul de la part modal des transports ferroviaires au profit du tout route avec son cortège de saturations, pollutions, accident et dont on sait qu’aujourd’hui budgétairement que les pays ont de plus en plus de mal à assurer l’entretien du réseau de ce mode de transport, est financé à 100% par la puissance publique à différents niveaux (local, départemental et national voir européen)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *